Arrête ! Tu me fais mal

Comment prévenir la violence quotidienne, banalisée à l'école ? C'est ce qu'explore ce spectacle à quatre voix dans lequel une petite fille est agressée quotidiennement par un meneur de bande.

En savoir plus

Atelier de théâtre

L'effet théâtre propose des ateliers de théâtre pour sensibiliser dans les écoles et collèges afin d'améliorer le bien-être et la cohésion de groupe ou de classe pour favoriser le vivre ensemble.

En savoir plus

La pratique du théâtre pour mieux vivre ensemble

Comment instaurer un lieu de parole ludique et citoyen en classe ?

En savoir plus

Agir pour l'enfance grâce au théâtre

Atelier court-métrage

L’effet théâtre propose la mise en place d’ateliers de création aboutissant à la création de court-métrage en travaillant un thème abordé dans nos spectacles "Arrête ! Tu me fais mal", "Espèce de..." ou bien sur un thème défini.

En savoir plus

Atelier périscolaire

L'effet théâtre conçoit et anime des ateliers périscolaires éducatifs partout en France en proposant des actions de sensibilisation et d'expression par l'art.

En savoir plus

J’veux pas y aller  !

Comment améliorer le bien-être à l'école pour les adolescents et les adultes ? Comment prévenir le décrochage scolaire ? Comment améliorer le bien-être à l'école pour les adolescents et les adultes ? Comment prévenir le décrochage scolaire ?

En savoir plus

La rumeur se la raconte

Comment prévenir le phénomène de rumeur au collège et au lycée ? Comment lutter contre, une fois la rumeur établie ? Comment aider les adolescents à se prévenir de rumeurs sexistes, rumeurs sur le physique, rumeurs sur les façons de vivre ?

En savoir plus

Cliquez ici

Un nouveau spectacle destiné aux enfants et parents pour prévenir des risques liés à aux nouvelles technologies (Internet, réseaux sociaux et téléphone portable). L'importance d'apprendre à communiquer avec et savoir utiliser les technologies e

En savoir plus

l'Affaire Hérisson

Un spectacle pour lutter contre les violences de la grande section de maternelle au CE2 !

En savoir plus

Communauté d’Agglomération "Les portes de l’Essonne"

La Communauté d’Agglomération « Les portes de l’Essonne »  s’investit depuis plusieurs années dans la lutte contre la violence sous toutes ses formes. Elle a souhaité aborder plus particulièrement la prévention des violences entre les jeunes et notamment dans les relations filles-garçons.Annelyse JOURDAN-ROSSO, coordinatrice prévention-sécurité et Stéphanie AUJARD, chargée de mission, répondent à nos questions.

Mesdames, pourquoi avoir décidé de faire appel à L’EFFET THEATRE ?
Nous avons assisté à une représentation d’« Arrête ! Tu me fais mal » en mai 2008 et avons vraiment aimé ce spectacle. Il nous a alors semblé évident de travailler autour en montant un projet avec L’effet théâtre et l'outil théâtre. Avec Mathieu Foubert nous avons donc construit cette action que nous avons soumise aux établissements scolaires, aux acteurs de l’Education Nationale, aux élus locaux, acteurs associatifs et à l’ensemble de nos partenaires. Les établissements scolaires étaient alors libres de s'inscrire dans ce projet. Nous avons ensuite organisé des réunions préparatoires avec les établissements, L’effet théâtre et le service prévention-sécurité pour bien cadrer le projet. Tout s’est ensuite enchaîné de janvier à fin mai, avec des représentations du spectacle et la mise en place des ateliers dans les établissements.

Comment avez-vous perçu et ressenti le spectacle, tant sur le fond que sur la forme ? Et l’interactivité avec le débat ?
Le spectacle a été le déclencheur du projet, les comédiens sont excellents, le scénario et la mise en scène très justes. Que les comédiens jouent à la fois les parents et les enfants est une idée très pertinente!
La saynète génère systématiquement des réactions de la part des enfants et une grande participation lors du débat interactif, très complémentaire, en plus de la richesse des réponses.

Vous avez également souhaité mettre en place des ateliers de création théâtrale, pour impliquer davantage les enfants. Quels sont vos impressions et votre bilan ?
Au-delà des objectifs de prévention de la violence quotidienne et de sensibilisation aux relations garçons-filles, il ressort du bilan que les ateliers ont amené les enfants à communiquer entre eux. Ce fut un lieu d’échange riche qui a permis d’aborder des sujets sensibles : chose qui n’est possible qu’avec des intervenants extérieurs neutres. Ces ateliers ont été une expérience très positive car ils ont donné aux enfants la possibilité de s’exprimer de manière moins personnelle et plus forte, de fédérer des classes et d'ouvrir une autre forme d’échange entre enseignants et enfants.

Comment a réagi le public, d'un point de vue général ? Quelles ont été les réactions marquantes ?
D'un point de vue général, Le résultat est extrêmement positif : le public s’est senti concerné, par le spectacle, les ateliers et la restitution finale des enfants. La problématique de la violence est bien mise en lumière par le théâtre, elle interpelle obligatoirement les enfants, les enseignants et les parents.
Pendant la restitution finale, les parents ont été touchés par l’écriture des enfants et les thèmatiques abordées. On a découvert des enfants très investis, débrouillards,et expressifs. C’est très positif de mettre des mots sur leurs émotions, sur leurs sentiments. La souffrance ou l’expression des enfants interpellent obligatoirement, les messages véhiculés par les saynètes peuvent êtres interprétés différemment car ils sont percutants et pas toujours faciles à entendre, mais c’est très important de laisser les enfants s’exprimer. Les retours des établissements scolaires sont aussi très positifs. Il est évident que l’outil théâtre, seul, n’est pas une "baguette magique", mais il permet un véritable travail de prévention, il permet aux enfants de s'écouter, de libérer la parole et donc de prendre conscience des problèmes de chacun. Nous avons noté deux exemples concrets :

  • Des jumeaux dominant-dominé qui ont vu leur relation de frères se niveler pour créer un équilibre relationnel,
  • Un élève en échec scolaire, renfermé, qui s’est ouvert aux autres, a modifié son comportement et son investissement en classe. Sa vie quotidienne au collège s’est améliorée.

La volonté des enfants de jouer les saynètes a aussi été révélatrice de leur investissement, qui, au-delà des objectifs initiaux, a permis de créer une dynamique de groupe, de valoriser les enfants.

Enfin, comment définiriez-vous l’impact du théâtre en matière de sensibilisation, de prévention ?
Le théâtre est indéniablement un outil très efficace, qui nécessite un travail de préparation et de suivi, porté par les enseignants ou les acteurs locaux, comme des associations de prévention spécialisée. A cette fin, nous avons fait participer l’association de prévention spécialisée Médiane aux ateliers, et ainsi permis un travail énorme avec les jeunes. Les éducateurs ont pu consolider le travail entrepris avec certains jeunes, mais également cibler d’autres jeunes avec qui travailler à l’avenir. Ce travail de partenariat entre L’effet théâtre, l’Education Nationale et l’association est donc un des points très positifs du projet et l’impact du théâtre s’en trouve valorisé.

Retour

L'effet Théâtre

15 rue Gabriel Péri - 92120 Montrouge
el. : 01 46 56 41 90
Fax : 01 46 56 09 63
Email : contact@effet-theatre.fr

Newsletter

Inscrivez-vous !